Monday, November 21, 2005

Spencer Tunick à vendre

Photos en vente sur ce lien

Merci à Craig pour ce lien.

Monday, November 14, 2005

lundi 14 novembre_Art-entreprise.com expose les photos

Si bien entendu il faut passer à la sucrière pour découvrir grandeur nature les photos de Spencer Tunick à Lyon ainsi que le travail des différents artistes présent dans le cadre de la biennale d'art contemporain 2005, sachez que vous pouvez acheter les photos sur :

http://www.art-entreprise.com/spencertunick_photos.htm

Si quelqu'un connaît les prix, ça m'intéresse ! ;)


Aperçu :





















copyright art_entreprise/Spencer Tunick
http://www.art-entreprise.com/spencertunick_photos.htm

Monday, November 07, 2005

lundi 7 novembre_20 Minutes

Spencer Tunick révèle ses nus
Lundi 07 novembre 2005

Cette fois, ils sont habillés. Près de 600 personnes, sur les 1 500 qui avaient posé nues devant l’objectif de Spencer Tunick le 11 septembre dernier, sont venues découvrir le travail enfin exposé, vendredi, à la Sucrière (2e). Toutes ont tenté de se retrouver sur les cinq clichés. L’artiste américain, qui a quitté Lyon hier, a déambulé parmi ses modèles dans une effervescence plus cordiale que celle de la performance, qui s’était déroulée dans le froid à 5 h du matin. « Où êtes-vous ? », demande-t-il à une visiteuse ravie de lui montrer son visage au premier plan. Bernard, un enseignant de 53 ans, avait été déçu par « l’aspect militaire du happening », mais reconnaît que les photos « dégagent une belle émotion et sont très représentatives de Lyon ». La passerelle Saint-Vincent est par exemple aisément identifiable et un bus TCL reste immortalisé sur la photo en passant derrière les deux rangées de corps nus suspendus au-dessus de la Saône.

La nudité crée des liens. Chacun échange son point de vue avec son voisin. La pose lascive des hommes allongés dans les herbes à la pointe du Confluent a semblé faire l’unanimité. Mais Spencer Tunick a choisi d’offrir aux participants un cliché pris sur le quai Rambaud, qui les représente jambes levées au ciel, entre deux murs géants de containers.

Ses oeuvres sont exposées à la Sucrière dans le cadre de la Biennale d’art contemporain, jusqu’au samedi 31 décembre.

Dalya Daoud

copyright 20 Minutes édition lundi 7 novembre

lundi 7 novembre_Metro


Le nu selon Spencer Tunick

Le 11 septembre Spencer Tunick faisait poser nues 1 500 personnes à Lyon. Depuis vendredi, les tirages sont exposés à la Sucrière.

Des photos à découvrir absolument.(07/11/2005)



"Alors t'es où ?" Vendredi soir, en découvrant les photos retenues par Spencer Tunick, les "modèles" avaient tous un peu le même réflexe : se chercher dans la "végétation humaine" créée par le photographe. "J'ai pas l'impression d'être sur les images, c'est un ensemble pas un individu", remarque Gérard, qui avait déjà participé à une oeuvre de Tunick. Pour d'autres, en revanche, c'était une première, comme Emilie et Vincent. "On avait jamais fait un truc pareil. Quand on a pris le premier métro pour aller sur place on s'est vraiment demandé ce qu'on faisait là", explique Vincent. "Il y avait un côté 't'es pas cap'. Quand il a fallu se dévêtir, on a fait ça très vite sans réfléchir. On n'était pas sûr de le faire", ajoute Emilie.

"Une végétation humaine"
Six clichés, pris au port Edouard-Herriot, au Confluent et dans le I er , sont exposés à la Sucrière. Rapprochés ou éloignés, ils forment des paysages humains comme l'impressionnant panorama du Confluent de 1,80 m sur 2,26 m ! "J'aime la variété de ces images. J'ai bossé dur jusqu'à en pleurer, sur un travail comme ça la pression est énorme", confie Spencer Tunick.

Impatience
Une certaine impatience animait les participants venus vendredi soir, mais aussi un sentiment indéfinissable. "C'était stressant d'attendre, maintenant c'est une sensation hyperbizarre", explique Sophie, une jolie brune aux yeux bleus. "Poser n'était pas très agréable avec le froid. Nu, on ne se regarde pas de la même manière, faut reconnaître que sur le coup c'est parfois gênant. Mais c'était intéressant de participer à une telle oeuvre."

Une oeuvre sur laquelle tout le monde peut désormais porter un regard... "Ceux qui savent ce qu'on a fait sont étonnés, mais souvent admiratifs. Ce n'est pas un exploit, même si je suis fière d'être dedans", souligne Emilie. "Il s'est vraiment passé quelque chose, on est plus pareil après", admet de son côté Gilles, la cinquantaine. Les six photos exposées sont à vendre et il serait de bon ton qu'au moins une reste à Lyon. Prochaine étape pour Spencer Tunick, DŸsseldorf, en 2006

Jean-Baptiste Labeur

'Spencer Tunick à la Sucrière, quai Rambaud, jusqu'au 31 décembre, dans le cadre de la Biennale d'art contemporain.

copyright Metro édition du 7 novembre 2005

Lundi 7 novembre_France 3

France 3

A voir à la Sucrière, jusqu'au 31 décembre, dans le cadre de la Biennale d'Art Contemporain.

Les clichés de Spencer Tunick exposés à Lyon


A Lyon, le 11 septembre dernier, 1493 anonymes ont posés nus devant l'objectif de l'artiste new-yorkais Spencer Tunik.

Le photographe, agitateur professionnel expose ses premiers clichés à Lyon ... entre polémique et réactions positives.

Les modèles d'un jour ont reçu un cliché de l'artiste.




copyright France 3
Publié le 07/11 à 16:22 sur france3.fr

Friday, November 04, 2005

vendredi 4 novembre_Vernissage à la sucrière

Et voilà, nous y sommes, à la découverte du travail de l'artiste.....
Je ne sais pas ce que vous en pensez mais après avoir été abreuvé de clichés volés et de commentaires à tendance réac à la madame Michu, j'avais hâte de voir le résultat final !

Alors ? Comme moi vous venez de découvrir les photos de Spencer Tunick, qu'en pensez vous ?
Au delà du "là c'est toi, là c'est moi...." avez-vous aimé ? Laquelle avez-vous préféré ? Etes vous content du résultat ? Fièr(e) d'y avoir participé ? Allez vous "accrocher" votre cliché ?;) comment allez-vous le présenter (sous verre, dans un cadre baroque, design en alu, punaisé au mur, scotché...) dort il déjà dans un tiroir ?